Origine et signification

Le site était connu des Amérindiens qui y pratiquaient la pêche et la chasse, mais le véritable peuplement de l'île Dupas débute en 1699, avec l'arrivée des premiers colons originaires de la seigneurie de Champlain. Ceux-ci s'établissent dans la région de Lanaudière, sur un territoire en pointe du sud au nord, dans les environs de Saint-Cuthbert et de Berthierville. Cet espace insulaire englobe également l'île anciennement identifiée Isle du Pads, nom parfois orthographié Isle du Pas, la plus importante de l'archipel du Lac Saint-Pierre.

La municipalité établie en 1845 portait le nom L'Isle-du-Pads. Abolie en 1847, elle devenait partie de la municipalité du comté de Berthier et était rétablie en 1855 sous le nom La Visitation-de-la-Sainte-Vierge-de-l'Isle-du-Pads, appellation-fleuve qui compte parmi les dénominations les plus longues de l'histoire québécoise. Ce dernier nom, qui était aussi celui de la paroisse érigée civilement en 1842, tire partiellement son origine de l'appellation de la paroisse de L'Isle-du-Pads, érigée canoniquement en 1834. En 1981, on abrège la dénomination en La Visitation-de-l'Île-Dupas, tout en rectifiant la graphie et en modifiant le statut de municipalité de paroisse en celui de municipalité.

Une partie de la dénomination de la municipalité rappelle Pierre Dupas de Brachay ou de Branchy (1634-1677), officier au régiment de Carignan-Salières arrivé en Nouvelle-France en 1665. Son engagement terminé, Pierre Dupas s’installe sur l’île, en 1669. Quelques années plus tard, une seigneurie lui est concédée, en 1672. Le territoire de celle-ci comprend l’île Dupas et une terre au-dessous de la rivière du Chicot que le nouveau seigneur nomme Île-Dupas-et-du-Chicot. À sa mort, la seigneurie est vendue à son créancier, Charles Aubert de La Chesnaye.

Quant à l’autre constituant du nom de la municipalité, Visitation, il commémore la fête liturgique célébrée le 2 juillet en mémoire de la visite que la Vierge rendit à sainte Élisabeth, alors enceinte de Jean-Baptiste. Le fait que les premiers arrivants étaient originaires de la seigneurie de Champlain, dont la paroisse était identifiée à l’origine Notre-Dame-de-la-Présentation, et plus tard Notre-Dame-de-la-Visitation, a sans doute influé sur le choix du nom.

Au début des années 1900, l'île est presque entièrement consacrée à la culture du foin. Aujourd’hui, le territoire est un lieu de prédilection pour la culture, la chasse et la pêche.


Source :
Noms et lieux du Québec, ouvrage de la Commission de toponymie paru en 1994 et 1996 sous la forme d'un dictionnaire illustré imprimé, et sous celle d'un cédérom réalisé par la société Micro-Intel, en 1997, à partir de ce dictionnaire.

Date d'officialisation1986-01-09
SpécifiqueLa Visitation-de-l'Île-Dupas
Générique (avec ou sans particules de liaison)
Type d'entité Municipalité
Région administrativeLanaudière
Municipalité régionale de comté (MRC) D'Autray
MunicipalitéLa Visitation-de-l'Île-Dupas (Municipalité)
Code géographique de la municipalité 52050
Latitude nord     Longitude ouest 46° 05' 10" 73° 08' 34"
Coordonnées décimales46.08631     -73.14299
Carte topographique 1/50 00031I/03
Carte topographique 1/20 00031I/03-0102



Petite histoire

La Visitation, Îles Dupas, établie sur l'Île Dupas, est la plus vieille paroisse de notre diocèse dont la fondation remonte à 1704. L'Île commence à se peupler vers 1699. Jusqu'à la construction du premier pont de bois en 1938, ses habitants ne disposent que de chalands et de ponts de glace l'hiver pour accéder à la terre ferme.

Les Indiens connaissaient bien ce site où la pêche et la chasse étaient très fructueuses. Les lieux n'avaient pas de secret pour eux et ils s'en servaient bien pour contrer les attaques répétées des Français. On dit même que Jacques Cartier s'y serait arrêté en 1535 et que les Indiens l'auraient aidé à débarquer.

Le seigneur Pierre Dupas s'installe sur l'île en 1669, mais il s'écoulera 30 ans avant de constater un véritable peuplement. À cette époque, l'île porte le nom "Île d'Angoulème" et "Île du Richelieu". L'Île est confrontée à une terrible inondation en 1865 qui fait 15 victimes et emporte 27 maisons. À la fin du 19 ième siècle, plus de 1000 personnes habitent l'île.

Au début des années 1900, l'île est presque entièrement consacrée à la culture du foin. Étant donné que le foin est exporté en grande quantité aux États-Unis, l'arrivée de l'hiver complique passablement les choses. C'est alors que les cultivateurs construisent un passage de "glace armée" qui n'est en fait que de la glace qu'ils cassent constamment à l'intérieur de laquelle ils insèrent des billots de bois afin de la rendre plus solide. Encore aujourd'hui, La Visitation-de-l'Île-Dupas est un lieu de prédilection pour la culture, la chasse et la pêche.

 



Petite histoire

Sa modeste mais élégante petite église de brique rouge, construite en 1852, ne manque pas d'attirer l'attention des visiteurs.

 

LA VISITATION, ÎLES DUPAS



Construction de l'église : 1852

Fondation de la paroisse : 1704

Construction du presbytère : 1837

Début des registres paroissiaux : 1704

 






121, rue de l'Église, Île Dupas, J0K 2P0